Noël à la sauce brésilienne.

Publié le 25 Novembre 2015

 

Les Brésiliens commencent les célébrations du 24 décembre en allant à la messe qui est célébrée à 22 h. De retour de l’église, et après la distribution des cadeaux, on commence à manger. Traditionnellement, le réveillon a lieu chez la grand-maman qui, toute la journée, s’est affairée derrière les fourneaux. Le traditionnel buffet de Noël où se côtoient les plats et les desserts n’impose aucun ordre de service. «Les familles sont nombreuses, alors on ne mange pas assis autour de la table, mais plutôt debout ou assis là où on  peut, notre assiette sur nos genoux», raconte Lisya Saïd, propriétaire du restaurant Angà qui propose un menu traditionnel brésilien pour le temps des Fêtes.

 

 

Chacun est libre de picorer comme il veut : on peut aussi bien commencer par une part de pavê [un dessert traditionnel], pour ensuite déguster un morceau de dinde farcie au manioc ou encore attraper du pain et y glisser une tranche de jambon. L’empreinte laissée par la colonisation, l’esclavage et la présence de peuples autochtones est perceptible dans la diversité des plats servis. D’ailleurs, le barbecue, si populaire dans ce pays, est délaissé pendant les festivités. Un des vestiges surprenants de l’époque coloniale est l’edam. Ce fromage hollandais importé par les Portugais est très prisé à Noël. «Plus on approche du réveillon et plus le Queijo do Reino, [le «fromage du royaume»] se fait rare dans les épiceries fines», confie Alexandre Campello Leal, le chef du Angà.

 

 

Et comme le mois de décembre est une des périodes des plus chaudes de l’année, le repas est souvent arrosé de vin ou de bière. «On retrouve également la cachaça, une eau-de-vie à base de canne à sucre, qui sert entre autres pour les caïpirinhas», présice Lisya Saïd. Feliz natal!

 

 

Angà
3425, rue Saint-Denis

 

 

Sur la table

 

 

Au menu du réveillon de Noël brésilien, on retrouve entre autres :
• du peru recheado – Dinde farcie de farofa (farine de manioc), de noix et de fruits secs
• des longes de porc
• du jambon fumé cuisiné avec des clous de girofle et une sauce sucrée
• du pavê – Gâteau à base de crème pâtissière, de chocolat et de crème fouettée
• du rabanada – Pain doré saupoudré de sucre et de cannelle

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Culinaire

Repost 0
Commenter cet article