Brûleries Faro: l'expérience au service du café.

Publié le 26 Janvier 2016

 

Le monde du café a évolué rapidement ces dernières années. Ce qui était un bien d’usage commun, comme la farine ou le sucre, est devenu un produit qu’on choisit avec attention selon une multitude de critères qui vont de la variété de café au pays d’origine en passant par le type de torréfaction.

Ce virage, les Brûleries FARO le connaissent mieux que quiconque. En effet, cette entreprise familiale qui torréfie du café en Estrie depuis 1982 a été témoin de toutes les transformations que le monde du café a vécues, de l’apparition des brûleries en passant par l’arrivée du café équitable et plus encore.

C’est ce qui a poussé ceux qui étaient autrefois connus sur le nom des Brûleries de café à adopter en 2014 le nom Brûleries FARO et à redéfinir son identité.

«C’est fini le temps où les gens choisissaient leur café en fonction du prix», explique Maxime Fabi, qui dirige la PME familiale. «Aujourd’hui, les gens sont curieux, ils veulent voyager avec le café. Ils veulent des cafés travaillés qui se différencient.»

 

 

 

UN MARCHÉ OUVERT

 

 

«De plus, la dynamique des torréfacteurs a changé», ajoute-t-il. «Avant, on voulait que les consommateurs achètent nos produits et pas ceux de nos concurrents. Aujourd’hui, on constate qu’on n’est pas les seuls à faire du bon café, et on préfère donner les outils aux consommateurs pour qu’ils le choisissent eux-mêmes et qu’ils viennent de temps en temps vers nous, plutôt que de les détourner à tout prix de la concurrence. C’est comme dans le monde du vin. Personne ne boit jamais le même vin!», illustre-t-il.

De fait, les Brûleries FARO ont réduit la quantité de café qu’elles produisaient pour des marques génériques pour se concentrer sur des cafés qui portent leur nom et leur signature.

On retrouve maintenant trois catégories de café sous la bannière FARO qui se procurent un peu partout au Québec et en ligne (bruleriedecafe.com): classique, biologique équitable, et éditions limitées.

En voici trois, un pour chaque gamme, que nous avons goûtées.

 

 

 

YIRGACHEFFE GALENA ABAYA (ÉDITION LIMITÉE)

Les amateurs de café à l’esprit ouvert apprécieront ce café en édition limitée qui provient de la région de Yirga Cheffe Gedeo, en Éthiopie, un endroit reconnu pour ses cafés fruités et acidulés.

Selon les Brûleries Faro, il convient autant au Bodum qu’à l’espresso.

En ce qui nous concerne, on l’a surtout apprécié en café filtre, sous toutes ses formes.

 

 

 

ESPRESSO FARO DOLCE (CLASSIQUE)

Si l’expérimentation n’est pas votre fort, le Faro Dolce, qui fait partie de la ligne classique de Faro, est pour vous.

Composé à 80% de café Arabica et torréfié dans la tradition italienne, il est réconfortant et onctueux, avec des notes de chocolat et d’orange.

Bien équilibré.

 

 

 

MÉLANGE DES OLIVIERS (BIOLOGIQUE ÉQUITABLE)

 

 

Certains amateurs de café recherchent du café toujours plus corsé.

C’est pour eux que Faro a créé le Mélange des oliviers à partir de grains biologiques et équitable provenant de trois origines et torréfiés à fond pour leur donner des notes fumées et rôties.

Au fil du temps, c’est devenu l’un des meilleurs vendeurs de la brûlerie, indique Maxime Fabi.

 

AUSSI SUR CANOE.CA:

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Culinaire

Repost 0
Commenter cet article