Chez Tousignant: snack-bar d’exception.

Publié le 15 Février 2016

 

Au premier abord, le restaurant ressemble à un casse-croûte comme les autres. Mais quand on pousse plus loin l’observation, les éléments qui font sortir Chez Tousignant du lot apparaissent clairement.  Tout d’abord, il y a le décor de ce casse-croûte de 32 places, situé dans la Petite Italie, qui séduit. Dehors, l’enseigne au néon indiquant Chez Tousignant – le nom de jeune fille de la mère de Yann Turcotte, copropriétaire avec Stefano Faita et Michele Forgione – et les grandes fenêtres dévoilant les clients juchés sur leur tabouret, derrières les comptoirs, sont tout à fait sympathiques.

 

 

À l’intérieur, on pourrait croire que le réputé designer Zébulon Perron a laissé tomber son style habituel pour recréer, pour notre plus grand plaisir, un véritable diner des années 1950 ou 1960. Mais on remarque rapidement quelques lignes plus contemporaines ici et là. Par exemple, des structures noires viennent couvrir les néons au-dessus des grandes tables à partager en stainless, ce qui nous prouve que nous sommes bien dans les années 2000.

Chez Tousignant, on commande à la caisse. Les mets qu’on nous offre : burgers, hot-dogs, poutines, poulet rôti, sandwichs sont ici apprêtés et servis dans leur forme la plus pure; dans les règles de l’art du casse-croûte québécois classique. Pas de poutine réinventée au menu, donc, seulement une poutine classique et une italienne, avec sauce aux tomates et à la viande.

Mais qu’est-ce qui fait de Chez Tousignant un snack-bar qui se démarque des nombreux établissements du genre? La qualité des produits utilisés. De plus, presque tout est fait maison : les pains à burger et à hot-dog, les saucisses, les desserts. Le bacon, lui, est fait de porc Gaspor. Et ça se goûte.

Si le hamburger est aussi savoureux, c’est que le bœuf utilisé pour la boulette est de qualité. Il est local à 100 %. Les saucisses à hot-dog sont également faites à partir de paleron et de pointe de poitrine de bœuf, et elles sont délicieuses. On peut même en acheter sur place.

 

 

 

Ce qui fait un bon casse-croûte, ce sont aussi ses frites, et celles de Chez Tousignant, coupées sur place tous les jours, sont excellentes et frites dans l’huile de canola. Après, il y a la question des préférences personnelles. Mon partenaire, un adepte des frites bien croustillantes, les a trouvées un peu molles. Pour ma part, je les ai trouvées parfaites.

De bonnes frites sont également la base d’une bonne poutine. J’ai beaucoup apprécié celle de Chez Tousignant: la sauce brune est bien assaisonnée, et le fromage en grains fait «scouic-scouic». On y saupoudre aussi un peu d’épices BBQ avant de servir. J’aurais par contre pris un plus de sauce et de fromage pour être pleinement satisfaite.

Si vous avez encore de la place après votre repas de fast-food, pas si «fast» que ça, des desserts maison sont également offerts. Mais ce n’est pas ce qui nous fera revenir Chez Tousignant. La pâte de la tarte aux pacanes est bonne, mais l’appareil est un peu fort en vanille. Le beigne à la cannelle est quant à lui un peu lourd et farineux.

Ces éléments constituent à peu près la seule ombre au tableau, avec les prix de certains items, un peu élevés par rapport à ce qu’on a l’habitude de payer dans un casse-croûte. Mais vu la qualité des produits, on digère assez bien la facture un peu plus salée qu’à l’habitude. Et comme Chez Tousignant est unique en son genre, on paie la note et on pousse la porte pleinement rassasiées.

 

 

 

En résumé

  • L’occasion. Pour un petit souper de semaine ou un lunch sur le pouce.
  • L’ambiance et le décor. Décor de diner d’époque, mais avec une touche contemporaine, signée Zébulon Perron.
  • Les prix. Plus élevés que ce à quoi on pourrait s’attendre dans un casse-croûte.
  • Nous avons aimé. La qualité des produits utilisés et l’ambiance sympathique.
  • Nous avons moins aimé. Les prix un peu salés.

 

 

 

Chez Tousignant
6956, rue Drolet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le designer Zébulon Perron a insufflé des airs de diner des années 1950 au resto Chez Tousignant

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Bouffe Resto

Repost 0
Commenter cet article