Ichifuku: rapide et dangereu(sement bon).

Publié le 1 Février 2016

 

Irasshaimase! Avec l’explosion des izakayas (pubs japonais) et des restaurants à ramen à Montréal, on n’est plus guère surpris de se faire accueillir par les mots «Bienvenue! Entrez!» traditionnels à l’entrée de ces établissements. Sauf qu’au Japon, on n’entend cette formule que dans des endroits – comment dire? – très décontractés.

 

 

Les izakayas et bars à ramen au pays du Soleil-Levant sont des lieux décomplexés où on assouvit sa soif ou sa faim de façon efficace et peu dispendieuse, sans prétention. Pas de réservations, pas de décor signé par un designer de renom et surtout pas de cocktails maison concoctés par un mixologue à barbe.

 

 

Sachant cela, le restaurant à ramen Ichifuku, ouvert depuis la mi-décembre au centre-ville, réussit à offrir une expérience authentique. Au menu, une sélection restreinte de ramen très bien exécutés, trois plats de riz, quelques entrées (appelées «apéritifs» sur le menu écrit dans un français approximatif), un dessert, deux marques de bières japonaises et deux sortes de saké. C’est tout!

 

 

Le service (lui aussi offert dans un français approximatif, malheureusement) est d’une efficacité typiquement nipponne. On s’assoit et on reçoit un bon bol de ramen chauds tout au plus 10 minutes plus tard.

L’ambiance aussi est typique d’un bar à ramen traditionnel. Hormis les «irasshaimase!» fréquents, les cuisiniers s’exclament aussi lorsqu’ils ont terminé la préparation d’un plat. Lorsque nous y sommes allés, une playlist kitsch de pop japonaise et de reprises de tubes des années 1990 animait la salle un peu bruyante.

Rien de relaxant, donc, mais c’est ce à quoi on doit s’attendre dans ce genre d’établissement. Le décor est simple et modeste. Ceux qui veulent s’offrir une expérience encore plus authentique apprécieront en revanche le superbe comptoir en bois. Et on peut charger son téléphone au comptoir, ce qui est très cool!

Les nouilles à ramen sont confectionnées sur place à l’aide d’une machine importée du Japon, et sont faites avec de l’eau douce (très important) et du sel de mer naturellement séché au soleil, nous assure le menu. Le tonkotsu (ramen de base au porc) est délicieux. La quantité de gras dans l’escalope de porc pourrait en surprendre quelques-uns, mais soyez assuré que celui-ci est savoureux et fond en bouche.

 

 

ramen tonkotsu IchifukuNotre coup de cœur: le tonkotsu kuro mayo, un tonkotsu sur un riche bouillon de porc avec huile d’ail. Le goût du bouillon est puissant, mais s’harmonise parfaitement avec tout le reste. Pour amateurs d’ail avertis seulement! Et apportez votre gomme à mâcher!

 
 
 

ramen misoLe ramen sur bouillon miso est aussi particulièrement réussi. De grosses nouilles épaisses dans un bouillon presque floral qui explose de saveur en bouche, avec maïs et algues.

On entre, on sort, on mange bien, on mange vite et on mange pour pas cher. Un petit coin du Japon au centre-ville, finalement. N’oubliez pas de saper vos nouilles

 

 

 

 

 

En résumé

  • L’occasion. Un souper décontracté avant de sortir, ou encore mieux, un dîner de semaine rapide et délicieux.
  • L’ambiance et le décor. Ambiance bruyante et décor très minimaliste.
  • Les prix. Très abordables. De 9,50$ à 11$ pour les ramen et de 3,50$ à 4$ pour les entrées. Bières: 7,50$ pour une pinte.
  • Nous avons aimé. Les bouillons goûteux et riches, Les nouilles fraîches à la texture parfaite.
  • Nous avons moins aimé. Les entrées sont un peu lourdes pour accompagner des ramen assez bourratifs.

 

 

Ichifuku
 

 

1925, rue Sainte-Catherine O.

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Bouffe Resto

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article