Jérôme Ferrer se lance à la conquête du Québec

Publié le 1 Juin 2016

 

Jérôme Ferrer nous avait averti lundi matin sur les réseaux sociaux qu’il procéderait en après-midi à «une annonce d’envergure». Il a en effet annoncé vers 13h le lancement de 12 établissements Jerry Ferrer partout au Québec cet été. Les villes de Saint-Bruno-de-Montarville, Sainte-Anne de-Bellevue, Saint-Hubert, Boucherville, Laval, Longueuil et plusieurs autres verront une succursale du casse-croûte ouvrir ses portes sur leur territoire d’ici peu. Le premier lancement aura lieu à St-Bruno-de-Montarville le 8 juin. Il avait dit envergure, n’est-ce pas!  Le grand chef Relais et château s’est lancé dans l’aventure de la restauration rapide en ouvrant Chez Jerry, casse-croûte du terroir par Europea sur la Côte du Beaver Hall (au 1083) en octobre dernier. Ce dernier changera d’ailleurs de nom et deviendra, comme les autres, un Jerry Ferrer. Un autre Jerry Ferrer s’établira au centre-ville de Montréal, à l’avant du Centre Bell au Rocabella sur le boulevard René-Lévesque Ouest, dans les prochaines semaines.

 

 

 

Au menu chez Jerry Ferrer: des classiques de casse-croûte revisités par le chef Ferrer et son équipe, faits avec des produits frais, maison et issus d’une agriculture locale. On a eu vent que la guédille de homard n’était pas piquée des vers! «Bien qu’il sera possible de commander au comptoir ou pour emporter en tout temps, les clients pourront aussi profiter d’un deuxième type d’expérience en soirée, peut-on lire dans le communiqué de presse. Les Jerry Ferrer qui pourront asseoir de 100 à 150 personnes selon la capacité du restaurant, proposeront également à ses clients une carte table d’hôte avec services aux tables.» Cette annonce survient un peu plus d’un mois après le lancement de ses deux camions de cuisine de rue, l’Europea Mobile et le Jerry Ferrer Mobile.

 

 

 

guedille Jerry Ferrer

Avec sa dizaine d’établissements et ses franchises à venir, M. Ferrer a toujours plein de projets derrière la tête et semble tous les concrétiser. Ce n’est pas pour rien qu’il vient d’être nommé Entrepreneur de l’année par Gault & Millau, qui lançait hier son guide dédié à Montréal.

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Culinaire

Repost 0
Commenter cet article