Accords mets et vins: burger végé

Publié le 7 Février 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce n'est pas parce que c'est le retour des bonnes résolutions que ce que l'on mange doit être ennuyeux. Une petite variante à votre bon vieux hamburger pour le rendre plus «acceptable» pour vos nouvelles promesses.

 

POUR LES BOULETTES VÉGÉ

¼ tasse de graines de lin moulues
¼ tasse d'eau
1 boîte de conserve de fèves noires, rincées et égoutées 
1 tasse de flocons d'avoine 
½ tasse de carottes râpées finement 
½ tasse de maïs congelé, décongelé 
1 oignon haché finement 
1 c. à thé de sauce Sriracha 
2 c. à table de miel
2 c. à table de jus de citron
2 gousses d'ail émincées
2 c. à thé de cumin

 

 

PRÉPARATION

 

Dans un petit bol, mélanger les graines de lin moulues et l'eau et laisser reposer.

Dans le bol d'un mélangeur, ajouter les fèves noires et la Sriracha et bien mélanger jusqu'à l'obtention d'une pâte.

Ajouter le mélange de graines de lin, le miel, le jus de citron, l'ail et le cumin et bien mélanger.

Ajouter l'oignon en dernier et mélanger simplement pour réduire la taille des morceaux d'oignon.

Déposer le mélange dans un bol et ajouter les carottes et les flocons d'avoine et mélanger avant de former quatre boulettes.

Dans un four préalablement préchauffé à 350 degrés, déposer les boulettes sur une plaque huilée et cuire pendant 30 minutes, retourner les boulettes et continuer à cuire pendant un autre 30 minutes. Sortir les boulettes du four et les laisser refroidir pendant que vous préparez les autres ingrédients des hamburgers.

N'hésitez pas à garnir vos burger de salsa, d'épinards et de guacamole pour un effet total!

 

 

Quatre vins pour l'accompagner

Quatre vins pour l'accompagner

Photo Fotolia

 

  •  

 

 Avec le burger végé, les choix de vins sont nombreux! Et c'est tant mieux. Vous pouvez autant vous faire plaisir avec un rouge puissant ou léger. Vous pouvez également aller du côté des vins blancs tout en favorisant un vin plus gras et moins acide. Vous pouvez enfin opter pour un rosé et ainsi apporter un brin d'été à votre assiette!

 

 

Buvez moins. Buvez mieux.

 

BAGA RESERVA 2012, MARQUÊS DE MARIALVA, BAIRRADA, PORTUGAL

 

16,30 $
Code SAQ 10651755
14 %
3,9 g/l

Le baga est un cépage répandu au Portugal qui donne habituellement un vin puissant s'articulant autour d'une structure tannique ferme.

Il a tendance à s'affiner avec le temps.

Avec déjà six ans au compteur, celui-ci montre encore une belle jeunesse, bien que les parfums primaires aient évolué vers des tonalités secondaires de prune, de moka et de cigare.

Prenez soin de le servir assez frais, autour de 12-13 degrés, le vin sera bien meilleur!

** ½ 
$ ½

 

 

 

LES FORÊTS 2014, DOMAINE PERRAUD, BOURGOGNE, FRANCE

 

22 $
Code SAQ 12876341
12%
2,0g/l

Joli pinot noir du Domaine Perraud situé dans le Mâconnais.

Nez aguichant axé sur la pureté du fruit: fraise des bois, rhubarbe, myrtille, un peu de tabac.

La bouche poursuit son opération de charme avec un fruit tendre, une matière sapide portée par l'acidité, ce qui contribue au côté digeste.

C'est simple, pas spécialement singulier, mais fort bien fait.

Servir frais, autour de 14-15 degrés.

** ½ 
$$

 

 

 

 

 

 

BOTTERO DI CELLO 2015, CASA VINICOLA BOTTER CARLO, VENETO, ITALIE

 

10,50$
Code SAQ 430462
11,5%
2,9g/l

Un blanc bien connu offrant un excellent rapport qualité/prix.

Assemblage de chardonnay à 60% et de garganega pour le reste.

C'est un vin simple, bien sec et doté d'une acidité basse.

C'est frais au nez avec des tonalités de tilleul, de miel et de poire.

Servir bien frais, autour de 8 degrés.

** 
$

 

 

 

 

 

ROSADO SELECCION 2015, CAMPO DE BORJA, BORSAO, ESPAGNE

 

12,30$
Code SAQ 10754201
13,5%
1,8g/L

Fruité bien expressif, bien mûr, quoiqu'un peu simple avec des notes de jujube et d'épices douces.

C'est juteux, frais et bien tourné.

Prix déroutant étant donné la qualité.

Servir bien frais (8 degrés).

** ½ 
$ ½

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Accords mets et vins

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article