Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La reine Elizabeth II produit son propre vin  effervescent.

Publié le 8 Février 2017

Windsor Great Park/Laithwaite'sWindsor Great Park, le vin effervescent de la reine d'Angleterre.

 

 

Le goût de la reine d’Angleterre pour le champagne n’est pas une légende. Sa Majesté peut se targuer désormais de produire ses propres bulles, made in England. Le premier millésime s’est vendu comme des petits pains. 

Non loin du château de Windsor, situé dans le Berkshire au Royaume-Uni, se trouve le domaine «Windsor Great Park» où un négociant a eu l’autorisation de planter des vignes en 2011. Laithwaite’s imagine donner vie à un champagne anglais en plantant les trois cépages phare du vignoble français, à savoir le chardonnay, le pinot noir et le pinot meunier. À noter que le projet ne peut en aucun cas prendre le nom de «champagne», puisque seuls les vins produits dans la zone géographique correspondante et respectant un cahier des charges très strict peuvent prétendre à cette appellation. 

Durant deux années, Laithwaite’s s’est chargé de ressusciter l’histoire du vignoble de Windsor Great Park, où le raisin avait déjà eu l’habitude de pousser durant mille ans. Sous l’oeil avisé du prince Charles, à la tête du domaine, le premier millésime est sorti durant les dernières fêtes de fin d’année. Le Great Park Windsor 2013, vendu dans un coffret de trois flacons s’est arraché : un peu moins de 2.000 bouteilles ont été écoulées. 

 

 

 

Le millésime 2014 à réserver dès maintenant
Le millésime 2014 est désormais en précommande, à l’adresse laithwaites.co.uk, au prix de 34,99 livres (environ 57$CAD). On ne sait pas encore quelle quantité sera disponible. Les bulles devraient être disponibles à l’automne prochain. Le nectar se distingue par une robe jaune pâle, une mousse délicate, tandis que la bouche fait éclater des arômes de citron et de fruits à noyau.

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Chronique vin

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article